Swixim Paris
Agence Immobilière à Paris 11ème
01 48 06 15 75 111 Boulevard Lenoir paris 75011 France
"Rencontre avec Marie Peron, directrice de Swixim Paris"
 
06/05/2020

Rencontre avec Marie Peron, directrice de Swixim Paris

La période inédite que nous traversons soulève de nombreuses questions dans l’esprit des porteurs de projet. Marie Peron, directrice de notre réseau d’agences immobilières, répond aux questions fréquemment posées.

Comment les agences Swixim Paris continuent-elles d’accompagner leurs clients depuis le confinement ?

Nos agences ont été fermées le 16 mars. Toute activité s’est arrêtée à cette date, les visites d’appartement ne pouvant s’organiser. Passée la phase de sidération, dès la 1re semaine de confinement, nos courtiers ont contacté leurs clients afin de prendre de leurs nouvelles et de répondre à toutes leurs questions. À tout moment, nous sommes joignables par téléphone et/ou par courriel.

Il est important de garder le lien avec les vendeurs et les acquéreurs afin de les tenir informés des dernières décisions gouvernementales concernant notre activité.

Nous avions bien sûr des compromis, des actes authentiques ou des signatures en cours, et nous avons tout mis en œuvre pour concrétiser certains dossiers. Mais il est vrai que signer pendant cette période n’a pas été chose facile. Les freins à la signature étaient nombreux : études notariales, administrations fermées ou au ralenti, déménagements interdits, réticence à la signature électronique…

Avez-vous développé des solutions nouvelles pour faire face à cette situation inédite ?

Avant cette crise, nous avions déjà développé des supports digitaux : notre site avait été remanié, la communication régulière sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram) était en place. 

Le confinement a eu un effet positif sur notre entreprise, puisque nous avons accéléré la mise en place de la digitalisation. 

Effectivement, ce virus a changé notre manière de travailler : une partie de notre activité réalisable en télétravail et des réunions organisées en visioconférence s’avèrent très efficaces.

Nous avons finalisé la mise en place des signatures électroniques pour nos mandats, les baux et les compromis.

Les visites virtuelles, les vidéos en « live » seront désormais utilisées systématiquement pour estimer  les appartements et prévendre les biens afin de limiter au maximum les déplacements et les risques de contamination.

Bien sûr, toutes ces solutions ne remplaceront jamais la relation humaine directe, qui est l’essence de nos valeurs et de notre travail depuis toujours.

Nous entendons beaucoup de rumeurs à propos de l’évolution des prix de l’immobilier. Selon vous, quel sera l’état du marché immobilier parisien à la fin de la crise ?

Les théories autour de l’évolution du marché immobilier sont certes nombreuses et variées. Une chose est sûre, cette pandémie a stoppé net l’activité immobilière qui était très dynamique. Ces derniers mois, nous avions connu des records de prix et de transactions sur Paris et proche banlieue. Nos agences, durant les mois de janvier et février 2020, ont réalisé 25% de CA de plus qu’à la même période en 2019.

Au niveau du volume des transactions ?

Ce contexte aura un impact sur le marché immobilier, mais je pense que la situation à Paris restera différente des autres villes et régions. Nous aurons sans doute une baisse du nombre de transactions, alors que cette saison du printemps est habituellement très active. De plus, certains clients vont décaler ou annuler leur projet. La politique de l’état et l’attitude des banques influenceront fortement la dynamique du marché.

Au niveau des prix ?

Avant la crise, à Paris il y avait un fort déséquilibre entre l’offre et la demande au profit des vendeurs. Je pense que, même si le nombre d’acheteurs va baisser, la demande restera relativement forte dans notre capitale très prisée, dont la population a un pouvoir d’achat plus élevé que la moyenne.

Par ailleurs, les acquéreurs semblent toujours actifs sur le web. J’ai notamment pu observer ce weekend du 1er mai, suite à un « bug » du portail SELOGER et à la publication par erreur d’anciennes annonces, l’engouement toujours présent pour la pierre à Paris et proche banlieue. Nous avons reçu plusieurs centaines d’appels.

Mais pour répondre à votre question sur une baisse des prix, j’ai encore trop d’inconnues quant à la durée de cette pandémie, l’attitude des banques qui avaient déjà durci leurs conditions d’obtention de prêt avant le confinement, et la politique de l’état mise en place pour relancer le secteur du logement.

Une seule certitude pour nous aujourd’hui, nous serons encore plus vigilants et à l’écoute de nos clients pour les accompagner dans leur projet en toute sérénité. Nous avons mis tout en œuvre pour adapter nos agences et former nos collaborateurs aux bonnes mesures sanitaires. Ainsi, nous sommes prêts à ouvrir lundi 11 mai et nous nous réjouissons d’accueillir les clients.

Swixim Paris -