Swixim Paris
Agence Immobilière à Paris 11ème
01 48 06 15 75 111 Boulevard Lenoir paris 75011 France
"Les conséquences du Covid-19 sur les transactions immobilières"
 
25/03/2020

Les conséquences du Covid-19 sur les transactions immobilières

L’immobilier, comme tous les autres secteurs économiques, est touché par la crise sanitaire due au Covid-19. Plus que le virus en lui-même, c’est le confinement qui paralyse le dynamisme du marché. Visites impossibles, état des lieux suspendus, délais rallongés... Cette situation inédite produit déjà des dommages collatéraux.

Si les prix de l’immobilier semblent faire preuve de résilience, les choses pourraient changer si la situation n’évolue pas rapidement. Toutefois, pour Élodie Frémont, porte-parole de la chambre des Notaires de Paris, une flambée ou un krach des prix de l’immobilier n’est pas encore à craindre. Toutefois, un grand ralentissement, comparable à celui de 2008, n’est pas à exclure. En attendant d’éventuelles fluctuations sur les prix, le virus a déjà profondément changé les procédés. Swixim Paris, réseau immobilier dans la capitale française, fait le point sur ce qui change en fonction de votre profil.

Les réflexes à adopter par les vendeurs

Dès les premières annonces gouvernementales, les vendeurs et les agences immobilières ont vu de nombreuses visites être annulées. Certains professionnels quantifiaient, dès le début de la crise, à 10 % le pourcentage d’annulation des rendez-vous. Inutile de rappeler qu’avec les mesures de confinement général, ce pourcentage s’est envolé.

En parallèle, les annonces en réalité virtuelle sont beaucoup plus fréquentées. Les visites auraient été multipliées par 2,5. Preuve s’il en faut, que le marché n’est pas à l’arrêt complet. Les vendeurs et les mandataires doivent par contre adapter leurs actions pour continuer à être visibles et attrayants aux yeux des acquéreurs. Vous vendez un bien immobilier ? Swixim Immobilier réalise un reportage photo en HD et une visite virtuelle.

Sinon, les vendeurs peuvent aussi s’attendre à des délais plus longs. Toutefois, là encore, des réponses se mettent en place. Frédéric Violeau, président de l’Institut notarial de l’immobilier et notaire à Caen, déclarait par exemple que les signatures électroniques allaient se démocratiser encore plus dans les prochaines semaines.

Les conséquences du confinement sur les acquéreurs

Comme les vendeurs, les acquéreurs doivent s’attendre à des changements profonds dans les prochaines semaines. À vrai dire, certains se font déjà ressentir. Par exemple, dans la mesure où les circonstances actuelles sont assimilables à un cas de force majeure, ces derniers ont, dans certaines circonstances, d’annuler la vente. Avec la crise économique qui se profile, certains pourraient connaître une baisse significative de leurs revenus. Il est important de prendre en considération cet élément avant de se positionner sur la suite à donner à leur projet.

Pour les acquéreurs qui souhaitent poursuivre leur projet immobilier, il pourrait être intéressant de rallonger la durée des conditions suspensives liées à l’obtention d’une offre de prêt. Elles pourraient se prolonger jusqu’à 90 jours. Pour réduire au maximum cette attente, assurez-vous d’envoyer des dossiers comportant toutes les pièces nécessaires pour éviter des allers-retours inutiles.

Pour les emprunteurs, il est également important de rappeler qu’ils peuvent mettre en pause le paiement de leurs mensualités dans certaines conditions. Certaines associations demandent même des mesures encore plus fortes pour permettre aux emprunteurs de gagner en flexibilité.

Qu’en est-il des prix de l’immobilier ?

S’il y a un sujet d’inquiétude commun aux vendeurs et aux acquéreurs, c’est les prix de l’immobilier. Malheureusement, les avis divergent à propos des prévisions en matière de prix immobilier. Cela rend les anticipations très difficiles. Certains experts estiment que le marché immobilier est sur pause. Même s’il risque de repartir lentement, ces spécialistes n’imaginent pas un retournement du marché. Me Violeau estime par exemple que le coronavirus n’affectera pas les prix de l’immobilier sur le long terme à condition que les banques tiennent le choc.

D’autres estiment que l’on peut tout à fait craindre un retournement du marché. Certains professionnels affirment même qu’ils constatent déjà des baisses. Castorus, un site qui propose un historique des prix de l’immobilier, a enregistré de nombreuses baisses ces dernières semaines. Le marché singulier comme celui de la capitale française pourrait toutefois réagir différemment. Est-ce simplement une réponse aux circonstances inédites ou bien est-ce que cela va durer ? Réponse dans les prochaines semaines.

Vous avez des questions ou des inquiétudes ? Malgré la fermeture de notre agence dans le 11e arrondissement et notre agence dans le 20e arrondissement, toutes les équipes de Swixim Paris restent à votre disposition par mail et par téléphone pour vous aider à traverser cette crise inédite.

Swixim Paris —